Les Emirats Arabes Unis, le nouveau partenaire majeur de l'Egypte au Moyen-Orient ?
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 24 novembre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 24 Novembre 2016 à 16:35

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu le prince héritier d’Abu-Dhabi, cheikh Mohamad Bin Zayed Al Nahyan, en déplacement en Egypte. Signe d’un nouveau départ dans les relations bilatérales ?

Le président de la République égyptienne, Abdelfattah Al-Sissi, serait en train renforcer ses relations avec les Emirats arabes unis dans un contexte de divergences avec l’Arabie saoudite concernant des dossiers régionaux.

Le prince héritier de l’Emirat d’Abu Dhabi en Egypte

Le président a ainsi reçu le 10 Novembre dernier et pour la troisième fois au cours des 6 derniers mois, le prince héritier d’Abu-Dhabi, cheikh Mohamad Bin Zayed Al Nahyan, afin d’aborder les relations bilatérales et le contexte régional, dont le dossier dédié à la Syrie.

Le prince arabe s’était déjà rendu en Egypte dans le cadre d’une aide des Emirats arabes unis de 4 milliards de dollars (3.76 milliards d’euros) à l’Egypte. La première moitié avait été offerte sous forme de dépôt à la Banque Centrale et l’autre moitié sous forme d’investissements directs.

L’entretien entre le prince arabe et le président égyptien a porté sur le renforcement de la coopération bilatérale et mettra en exergue la profondeur des relations historiques entre les deux pays.

L’Arabie Saoudite et l’Egypte en conflit politique ?

La visite est intervenue peu après la décision de la compagnie nationale pétrolière saoudienne Aramco en Octobre dernier de suspendre ses livraisons de fuel à l’Egypte pour le mois courant, laissant l’Egypte contrainte de lancer un appel d’offre pour son approvisionnement en Pétrole.

Face à cela, Al Sissi a déclaré, tout en soulignant l’importance des relations avec les pays du Golfe : « Nous tenons beaucoup à nos relations historiques avec nos frères dans le Golfe mais dans le cadre du respect mutuel de la souveraineté des pays ». 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *