Zoom sur JibColis, la plateforme algérienne de covalisage qui décolle
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
lundi 3 avril 2017 Dernière mise à jour le Lundi 3 Avril 2017 à 16:09

Lancée en mars 2017, la plateforme numérique gratuite de covalisage « JibColis » connaît déjà un beau succès auprès des algériens des deux rives de la Méditerranée. Ecomnews Med dresse pour vous le portrait de ce « Blablacar » des bagages.

Fondée en mars 2017, la plateforme numérique gratuite de covalisage « JibColis » rassemble déjà près de 1300 utilisateurs et une quarantaine d’annonces. Le concept est simple : permettre d’envoyer des colis entre l’Algérie et plusieurs pays d’Europe grâce aux bagages d’autres personnes effectuant le voyage.

Ainsi, on peut retrouver sur le site des demandes d’acheminement de colis (médicaments, vêtements, documents officiels…) entre plusieurs villes de France (Paris, Annecy…) et d’Algérie (Annaba, Oran, Alger, Chlef, Bejaïa…).

Une dimension sociale

Jugurta Iyeid, son fondateur, est responsable d’une association humanitaire (ADDRA) et il été contraint fréquemment de faire parvenir depuis Paris en toute urgence, des médicaments, des documents, vêtements ou autres, vers des villes en Algérie. Pour trouver la personne qui effectue le déplacement et qui est prête à accepter, cela peut prendre du temps.

Ainsi, l’idée est de créer le réseau pour trouver la bonne personne pour le bon trajet. La plateforme insiste sur la responsabilité sociale. Ainsi la transaction peut être gratuite ou se faire en contrepartie d’une indemnité.

Dans ce dernier cas, le site impose des conditions : l’indemnisation proposée par le transporteur-voyageur doit être moins chère que les tarifs de la voie traditionnelle.

Pour éviter les problèmes avec le transport d’éléments interdits, la plateforme “JibColis ” dresse, dans les conditions d’utilisation, une liste de produits prohibés. A noter que le site” JibColis” dégage sa responsabilité en cas de non respect des conditions d’utilisation qui prévoient aussi le respect des engagements entre l’expéditeur et le transporteur du colis.

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Algérie, découvrez nos vidéos inédites :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *