Israël : L’élargissement de la zone de pêche à Gaza est prolongée de 15 jours supplémentaires
#ASavoir #Actualite #Agenda #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Economie #EnDirectDe #Entreprises #ISRAEL
Diane Janel
mardi 6 juin 2017 Dernière mise à jour le Mardi 6 Juin 2017 à 15:33

Durant le Ramadan, le blocage naval en Israël a été allégé, afin que les pêcheurs puissent s’éloigner du territoire côtier sur un périmètre de 9 milles nautiques. Une initiative qui devrait booster le secteur de la pêche.

 

 

Lundi 5 juin, Israël a prolongé pour deux semaines supplémentaires la zone méditerranéenne de pêche. De ce fait, les pêcheurs palestiniens qui vivent dans la bande de Gaza pourront en profiter plus longtemps.

Au mois de mai, Israël avait déjà allégé les restrictions imposées par le blocage naval de la bande de Gaza. En effet, le pays avait autorisé les palestiniens à pêcher à neuf milles nautiques de la côte, au lieu des six milles initialement prévus.

 

Les restrictions sur la pêche: conséquences du blocage

 Israël avait déjà élargi la zone de pêche à neuf milles nautiques pendant plusieurs mois en 2016. La taille de la zone de pêche a différé selon les années. Initialement, les accords de paix d’Oslo en 1990 avaient établi la limite à 20 milles nautiques. Mais par la suite, cette parcelle a été réduite à six milles. 

Pour rappel, la bande de Gaza est soumise par Israël à un blocus terrestre, aérien et maritime depuis 2006. Limitée au nord et à l’est par le territoire israélien et à l’ouest par la Méditerranée, la bande de Gaza est aussi soumise au sud au blocus égyptien. Il n’est pas rare que la marine israélienne ouvre le feu sur des bateaux gazaouis qui se trouvent à la limite de la zone de pêche, signe que ces restrictions sont prises très au serieux.

 

La pêche: une source importante de revenu

La pêche, qui atteint son apogée aux mois de mai et de juin, est un secteur économique important. En effet, il s’agit de la deuxième source de revenu sur le territoire côtier: chaque année, elle génère 1,7 millions de dollars.

Cette année, grâce à l’agrandissement de la zone de pêche ce chiffre pourra augmenter de 280 000 dollars, si l’on en croit un communiqué du Coordinateur des activités gouvernementales sur le Territoires (COGAT), l’agence israélienne qui supervise les relations entretenues par Israël avec les Palestiniens.

 

 

Pour en savoir plus sur Israël, découvrez notre vidéo inédite:

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *