Le Québec : une porte d’entrée pour les femmes d’affaires algériennes
#ASavoir #Actualite #BonsPlans #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #ALGERIE #MAROC #TUNISIE
Diane Janel
mardi 4 juillet 2017 Dernière mise à jour le Mardi 4 Juillet 2017 à 14:38

La vice première ministre canadienne rencontre la ministre de la famille algérienne pour favoriser la création de partenariats entre les entreprises des deux pays. L’entrepreneuriat féminin a été mis à l’honneur.

Lise Thériault, vice-Première ministre canadienne.

 

Lise Thériault, vice-Première ministre canadienne, responsable de la Condition féminine, et ministre responsable des PME a été reçu en algérie par Ghania Eddalia, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine.

Cette mission économique et diplomatique permettra de dynamiser les liens commerciaux du Québec avec le Maghreb, notamment par la création de partenariats entre les entreprises.

Les algériens au Quebec

Sur 90 000 Algériens résidant au Canada, 90% vivent au Québec. Cependant, ils ne trouvent pas forcément d’équivalent de leurs diplômes algériens, ce qui rend l’embauche compliquée:

«Les Algériens ont été sélectionnés pour leurs compétences et leurs diplômes… Nous sommes donc en train de travailler avec la ministre de l’Emigration pour combattre le phénomène de la discrimination, particulièrement pour l’emploi, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre au Québec», explique Mme Thériault.

Outre l’embauche, l’entrepreunariat féminin était également au centre des discussions. Au cours d’une conférence dédiée exclusivement à ce thème, Mme Thériault a déclaré: “Le Québec constitue une porte d’entrée pour les femmes d’affaires algériennes”

De son côté, Ghania Eddaliaa sugéré l’utilité d’un «accompagnement en matière de formation, notamment pour la création de PME au profit des femmes et des jeunes Algériennes, ainsi que le développement d’une relation privilégiée entre les deux pays».

Le reste du Maghreb

La délégation canadienne se rendra aussi en Tunisie, au Maroc, afin de promouvoir l’entrepreneuriat au Québec, mais également son progressisme concernant les femmes. Pour information, le taux de femmes entrepreneures au Québec est passé de 20 % en 1976 à 39 % en 2016. De plus, environ 16 % des entreprises québécoises sont détenues majoritairement par des femmes d’affaires. Les PME sont aussi très actives puisqu’elle constituent, 98% des entreprises canadiennes.

«Cette mission économique et diplomatique vise à dynamiser et à renforcer les liens commerciaux du Québec avec le Maghreb en favorisant la création de partenariats entre les entreprises québécoises et celles de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie», détaille Mme Thériault.

 

Pour en savoir plus sur l’Algérie, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *