En Algérie, la Sonatrach prend du retard sur le site gazier de Touat
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 3 novembre 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 3 Novembre 2017 à 13:10

L’annonce de la Sonatrach est intervenue la semaine dernière via son directeur général Abdelmoumene Ould. Le site de Touart dans l’extrême sud prévu pour démarrage en février 2017 devra attendre encore un an au moins avant sa mise en service.

Le site de Touat qui compte 9 gisements devait voir naître 21 puits, mais à ce jour seul 3 d’entre eux sont opérationnels. Le directeur général de la société publique a reconnu en marge d’un déplacement sur le site « un manque d’efficacité, nous sommes toujours en retard, il faudra apprendre de nos erreurs » .

La Sonatrach avait prévu dès 2015 de développer 5 différents sites dont celui de Touat qui devrait produire chaque année 4,5milliards de mètres cubes de gaz, et 630000 barils de condensats. Le site gazier est détenu pour sa majorité (55% des parts) par la société publique algérienne, le reste des parts étant la propriété de la société française Engie.

L’Algérie compte énormément sur le gaz dont les exportations représentent 60% du budget de l’État, et les quelques 12,8 millions de mètres cubes journaliers prévus sur le site devrait permettre au pays d’augmenter ses exportations, mais également de faire face à une demande intérieure de plus en plus importante.

Le gouvernement algérien prévoit cette année une production de près de 95 milliards de mètres cubes, dont 53 milliards mètres cubes destinés à l’exportation. Au niveau africain l’Algérie reste le plus gros producteur de gaz. Outre le gaz naturel, le gouvernement a récemment fait part de sa volonté d’exploiter la piste gaz de schiste pour augmenter ses revenus.

Sami Bouzid.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *