Algérie : La puissante Sonatrach a un nouveau PDG, le 4ème en un an
#Actualite #Decideurs #Economie #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Denys Bédarride
vendredi 7 février 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Février 2020 à 08:44

Kamel Eddine Chikhi, le patron de la société publique algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) a été limogé par le président Abdelmadjid Tebboune.

 

 

 

L’information a été donnée par la télévision d’État dans l’après-midi du mercredi 5 février. Il sera remplacé à ce poste par Toufik Hakkar, précédemment vice-président de Sonatrach, en charge du développement et de la commercialisation.

Si pour l’instant, aucun motif n’a été annoncé, Hakkar devient le quatrième PDG de la société en moins d’un an. Comme le précise Cap Algérie, en mai 2019, Abdelmoumène Ould Kaddour avait été remplacé par Rachid Hachichi, qui sera lui-même remplacé plus tard par Kamel Eddine Chikhi en novembre.

La société traverse actuellement une crise liée aux dépenses induites par l’achat de la raffinerie d’Augusta en Italie. La société vient de contracter un gros prêt de 250 millions de dollars, afin d’y conduire des travaux de maintenance, ce qui est très mal vécu par l’opinion publique.

Hakkar est un ingénieur en économie pétrolière qui s’est spécialisé dans la modélisation économique des projets en amont et en aval, ainsi que dans les régimes fiscaux en exploration et en production de pétrole.

Source Agence Ecofin février 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *