Algérie : Les Etats-Unis veulent rentrer dans l’industrie pétrolière algérienne pour explorer et exploiter les hydrocarbures 
#Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Denys Bédarride
vendredi 20 mars 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 20 Mars 2020 à 16:06

La société pétrolière américaine Chevron et la société publique algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) ont signé un protocole d’accord qui ouvrira la voie à des discussions visant à favoriser l’entrée de la partie américaine dans l’industrie pétrolière algérienne. Les deux parties étudieront les opportunités concernant l’exploration, le développement et l’exploitation des hydrocarbures.

Cet intérêt de Chevron s’explique surtout par l’adoption récente d’un nouveau code pétrolier, plus flexible pour les investissements étrangers.

« Ce protocole d’accord confirme la volonté des deux parties de développer leur partenariat dans l’industrie des hydrocarbures en Algérie, ce qui devrait permettre la maîtrise et le transfert de technologies et du savoir-faire dans les différents segments de l’industrie pétrolière et gazière », explique Sonatrach.

L’Algérie qui cherche un appui de grands acteurs internationaux du schiste pourrait ainsi trouver en Chevron un partenaire privilégié pour exploiter ses immenses réserves et donner une nouvelle dimension à sa production énergétique. Le pays qui est le principal exportateur africain de gaz, souhaite attirer de nouveaux investissements pour augmenter ses parts de marché.

D’autres acteurs américains comme Exxon Mobil sont actuellement en pourparlers avec Alger.

Source Agence Ecofin mars 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *