refinery 109025 1280
#Economy #Energy #Gas #ALGERIA
Agence Ecofin
Thursday 6 June 2024 Last update on Thursday, June 6, 2024 At 7:00 AM

L’Algérie travaille à étendre son influence sur le marché énergétique régional et international. Un objectif qui suppose une augmentation substantielle de ses capacités de production de gaz naturel.

Lors d’une sortie médiatique le 27 mai, Mohamed Arkab, le ministre de l’Énergie et des Mines de l’Algérie s’est exprimé sur l’ambition du gouvernement de rehausser le plateau de la production annuelle de gaz naturel du pays pour atteindre 200 milliards m3 d’ici les cinq prochaines années, par rapport aux 137 milliards m3/an produits actuellement.

Il s’agirait d’une part de la réponse de l’État à l’envolée de la demande locale du combustible dans un contexte de lancement de plus de 1 400 nouvelles usines ces derniers mois. Une dynamique qui devrait se poursuivre alors que le gouvernement est aussi engagé dans un vaste programme de construction de logements.

Le second est en lien avec la stratégie à l’export de Sonatrach, la société publique algérienne chargée des hydrocarbures qui souhaite atteindre les 100 milliards m3/an. Pour concrétiser ses ambitions, l’Algérie table sur la conclusion de nouveaux contrats de partenariat avec des compagnies internationales avec en vue une intensification de l’exploration pétrogazière.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Your email address will not be published. Required fields are marked *