Les entreprises françaises à la reconquête du Maroc
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Karl Demyttenaere
mardi 15 mars 2016 Dernière mise à jour le Mardi 15 Mars 2016 à 09:57

Longtemps premier partenaire commercial du Maroc, la France a été remplacée depuis peu par l’Espagne. Les entrepreneurs français veulent reprendre sérieusement pied dans le royaume chérifien, porte d’entrée idéale vers les marchés africains.

En visite le 10 mars au Maroc, le président du patronat français (Medef), Pierre Gattaz menait une délégation d’une centaine d’entreprises de France. Objectif du voyage : dynamiser les échanges entre les deux pays et faire de la France à nouveau le premier partenaire commercial du Maroc.

La France en recul

En 2012, un millier d’entreprises françaises étaient présentes au Maroc, elles ne sont que 750 à l’heure actuelle. Ainsi, la France serait passée de 20% de parts de marchés dans le royaume chérifien dans les années 2000 à environ 14% aujourd’hui.

L’objectif des entrepreneurs français est clairement de reprendre la place occupée dans les années 2000 mais aussi de se servir de cette forte implantation au Maroc comme marche pied pour se lancer en Afrique.

Nos liens économiques doivent nous pousser à travailler ensemble en Afrique“, a plaidé M. Gattaz lors d’une rencontre organisée à Casablanca avec la Confédération générale des entreprises marocaines.

Un potentiel énorme

En effet, le continent africain devrait voir sa population doubler pour monter à 2 milliards d’habitants d’ici 2050, avec des besoins en important aussi bien en eau, énergie qu’en infrastructures.

Pourquoi choisir le Maroc pour se lancer à la conquête du vaste continent ? Le pays dispose de plus de 500 accords de coopération économique avec les Etats africains, incluant pour certains des tarifs douaniers préférentiels, selon le ministère marocain des Finances

De plus, toujours selon ce ministère, entre 2004 et 2014, le montant global des échanges commerciaux entre le Maroc et le continent africain a augmenté de 13% en moyenne annuelle pour se situer à 37,6 milliards de dirhams (3,46 milliards d’euros).

Le Maroc serait la première marche vers les marchés africains, une marche sur laquelle il ne faudra pas trébucher…

 

A lire sur les entreprises françaises présentes au Maroc :

Saint-Gobain Sekurit double sa production de vitrages automobiles au Maroc

Une dynamique PME française s’implante au Maroc

Projet Noor à Ouarzazate : l’Alsace se fait une place au soleil

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *