Visite de Netanyahu en Asie centrale : une première mais une relation ancienne
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #ISRAEL
Karl Demyttenaere
mercredi 14 décembre 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 14 Décembre 2016 à 11:38

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est rendu du 13 au 15 décembre en en Azerbaïdjan et au Kazakhstan. Il est le premier chef de gouvernement à visiter cette région en près d’un quart de siècle de relations diplomatiques avec ces anciennes Républiques soviétiques d’Asie centrale, à majorité musulmane.

La visite du Premier ministre Netanyahu a débuté le 13 décembre en en Azerbaïdjan et au Kazakhstan. “Ce sont deux grands et importants pays dans le monde musulman, et notre objectif est de renforcer les relations diplomatiques, sécuritaires et économiques avec eux“, a déclaré le chef du gouvernement israélien.

Avec ce déplacement, ce dernier souhaite montrer qu’Israël n’est pas isolé sur la scène diplomatique mondiale et que le pays est même courtisé. Cette visite s’inscrit dans la volonté de l’Etat hébreu de tendre la main aux pays musulmans modérés. 

Des pays musulmans coopérant avec Israël

En effet, l’Azerbaidjan, officiellement laïque, compte près de 98% de musulmans dans sa population (environ 10 millions d’habitants). A noter que le pays est aussi un partenaire stratégique pour Israël puisque c’est à Bakou que l’Etat Hébreu achète la plus grande partie de son pétrole. 

Le Premier ministre israélien a indiqué qu’il a abordé la question “de l’utilisation d’installations communes pour l’exportation de gaz et la potentielle liaison des exportations grâce à un gazoduc en cours de construction de l’Azerbaïdjan vers la Turquie“, a indiqué le Premier ministre.

Disposant d’une frontière avec l’Iran, l’Azerbaïdjan envisagerait également de s’équiper du système anti-missile Dôme de fer. Le dirigeant israélien a rencontré le 14 décembre le président azéri Ilham Aliyev au Palais Zagulba de Bakou.

Avant de se rendre au Kazakhstan, Benjamin Netanyahu a déclaré que cette visite, la première d’un Premier ministre israélien en exercice, avait des « dimensions historiques ». Ce pays d’Asie centrale, peuplé à 70% de musulmans (pour une population d’environ 18 millions de personnes) serait intéressé par les méthodes antiterroristes israéliennes ainsi qu’à son secteur Hi-Tech.

Ce nouveau déplacement confirme l’activisme diplomatique d’Israël, voulant montrer que le pays est loin d’être isolé sur la scène internationale. A noter cependant que l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan sont des cas particulier dans la mesure où ils pratiquent la séparation de l’Église et de l’État.

Si vous voulez en savoir plus sur l’action de la diplomatie israélienne, découvrez notre interview de l’Ambassadeur d’Israël en France Aliza Bin Noun :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *