Qartaj, la startup au service des artisans tunisiens
#ASavoir #AnalyseEconomique #AvisDExperts #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #TUNISIE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 6 janvier 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 6 Janvier 2017 à 09:47

Qartaj nourrit l’ambition d’offrir aux artisans tunisiens une plateforme de choix pour la commercialisation et l’exportation des produits de l’artisanat.

L’artisanat a toujours été indissociable de la culture et de l’art de vivre tunisien. Imprégné par les cultures amazigh, phénicienne, romaine, ottomane et espagnole, la filière résiste aux nombreux freins qui entravent son évolution. Se limitant au marché local, les artisans tunisiens n’arrivent pas à écouler leurs produits sans brader les prix sous la pression des revendeurs. Moncef Ben Rajeb a créé Qartaj pour changer la donne. Explications…

Moncef Ben Rajeb, le fondateur de Qartaj

Pallier le contretemps de la non-exportation des produits de l’artisanat local. C’est le défi qu’a relevé Moncef Ben Rajeb, jeune entrepreneur de 26 ans, en créant Qartaj. Avec Etienne et Victor, ses complices, il part à la rencontre des artisans à l’ancienne médina, notamment dans le village de Denden.

Moncef a réussi à convaincre 8 artisans sur 40. Le 1er janvier 2016, la startup Qartaj a pu lancer la première version de son site avec un budget modeste, avant d’aboutir à une mouture plus élaborée au cours de l’année.

L’idée de la startup Qartaj est simple : offrir aux artisans tunisiens une plateforme e-commerce ouverte sur l’autre rive de la Méditerranée afin de valoriser et promouvoir la commercialisation des produits faits à la main à des prix équitables.

La jeune pousse apporte aux artisans locaux un accompagnement qualitatif sur le plan commercial pour assurer leur ouverture sur le marché international et fluidifier les échanges avec les acheteurs étrangers.

Les critères d’engagement de Qartaj

Dans la dynamique des startups tunisiennes à forte dimension sociale, Qartaj œuvre pour le renouveau de l’artisanat tunisien. L’entreprise choisit avec un très grand soin le packaging des produits et veille à apporter une dimension interactive inédite permettant pour donner de nouvelles perspectives aux artisans.

De la céramique au travail du bois, de la vannerie au tissage et dinanderie, la startup Qartaj se veut un espace d’échange, d’accompagnement, de commercialisation et de soutien aux artisans tunisiens qui souhaitent outrepasser leur dépendance aux revendeurs locaux et augmenter leur marge grâce à de nouveaux débouchés.

Pour en savoir plus sur la situation des investissements étrangers en Tunisie, découvrez notre vidéo :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *