L’Egypte veut l’expertise chinoise pour ses technologies de l'information et de la communication
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mardi 24 mai 2016 Dernière mise à jour le Mardi 24 Mai 2016 à 11:14

En visite au milieu du mois de mai en Chine, le ministre égyptien des technologies de l’information et de la communication, Yasser El Kady, a cherché à renforcer la coopération avec l’Empire du Milieu dans le domaine des TIC (Technologies de l’information et de la communication).

Durant son déplacement de cinq jours en Chine, le ministre égyptien des technologies de l’information et de la communication, Yasser El Kady, a multiplié les rencontres, d’abord avec plusieurs hauts responsables du gouvernement chinois avec lesquels une coopération dans le domaine des TIC a été abordée.

Le membre du gouvernement égyptien aurait également rencontré des hauts dirigeants de grandes entreprises chinoises dont celui de China Electronics Technology Group Cooperation (CETC), entreprise spécialisée dans la sécurité du cyberespace selon un site d’information chinois.

L’Egypte, porte d’entrée vers l’Afrique

Dans une interview accordée à un média chinois, Yasser El Kady a laissé entendre que l’Egypte jouait un rôle important dans l’interaction entre la Chine et le reste du continent africain. En effet, plusieurs centres d’expertise d’entreprises chinoises qui couvrent le continent sont basés en Egypte, comme Huawei, groupe présent dans le pays depuis 1999 (voir notre article sur Huawei qui ouvre un vaste centre d’appels en Egypte) 

Yasser El Kady a souligné le fait que l’Egypte était en pleine construction de sept parcs technologiques dans plusieurs provinces du pays. Selon le ministre l’expertise et l’expérience chinoise dans la technologie et les télécoms seraient un plus non-négligeable pour la réussite de ces ambitieux projets.

A lire également :

Telecom Egypte lance une vaste campagne de modernisation de son réseau

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *