Le secteur de la mode au Liban se dote d'une nouvelle école
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #CultureSport #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #LIBAN
Karl Demyttenaere
vendredi 9 septembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 9 Septembre 2016 à 13:44

Face à un manque de formation de qualité internationale l’Académie libanaise des beaux-arts de Beyrouth (ALBA) a ouvert le 7 septembre, un département stylisme, en partenariat avec la prestigieuse école de mode bruxelloise La Cambre.

La Fashion Week de Milan, rendez-vous incontournable de la mode mondiale

Les maisons de couture libanaises manquent de personnel hautement qualifié. Un vide qu’a voulu combler l’Académie libanaise des beaux-arts de Beyrouth (ALBA) avec l’ouverture le 7 septembre, un département stylisme, en partenariat avec la prestigieuse école de mode bruxelloise La Cambre.

5 jeunes filles vont inaugurer ce master pour obtenir un diplôme d’Etat acquis en quatre ans.« Actuellement, la création libanaise est vivace, mais manque d’un univers distinctif, comme il y en a à Anvers ou à Paris », raconte à nos confrères du journal Le Monde, Isabelle Eddé, responsable de communication de l’ALBA, portant depuis 4 ans ce projet d’école de mode privée autofinancée, en collaboration avec l’université libanaise de Balamand.

L’ALBA a approché La Cambre en 2014 pour pouvoir donner vie à son ambition : former des élèves aptent à affronter le marché international. Et pour cause, l’école belge a parmi les plus grands noms de la mode parisienne : Anthony Vaccarello, Olivier Theyskens, Cédric Charlier, Julien Dossena, etc.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *