Opération séduction de l’Algérie aux Etats-Unis pour attirer les investisseurs
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #CultureSport #Economie #EnDirectDe #ALGERIE
Karl Demyttenaere
lundi 3 avril 2017 Dernière mise à jour le Lundi 3 Avril 2017 à 13:23

Une série d’articles sur l’Algérie ont été publiés dans un des suppléments Web du célèbre quotidien américain The Washington Post. Une campagne qui vise à faire évoluer l’image du pays et séduire les investisseurs d’outre-Atlantique.

L’Algérie, « partenaire clé des Etats-Unis et du reste du monde », c’est ainsi qu’est présenté le pays dans le dossier de presse sur « les atouts de l’économie algérienne et son potentiel d’investissement » commandé par le gouvernement. Dans ce cadre, une série d’articles sur l’Algérie a été publiée dans un des suppléments web du quotidien américain The Washington Post.

Le journal précise clairement précise sur son site qu’il s’agit d’un contenu payant et que sa rédaction n’est en rien impliquée dans la conception du contenu publicitaire. En effet, les textes viennent de l’agence de communication True Media, basée aux Etats-Unis.

On retrouve cependant dans ce dossier de presse les grands projets du pays présentés, comme la route transsaharienne qui doit être finalisée en 2018 et fera de l’Algérie « le moteur de croissance du continent et une plateforme d’exportation vers l’Afrique » ou le méga port d’El Hamdania, mis en service en 2020 pour relier l’Algérie au reste du continent, à l’Asie du Sud-est et aux Amériques. 

De plus, dans ce document, l’Algérie met également en avant son potentiel énergétique, tout en indiquant son ambition de diversifier son économie afin d’atteindre une croissance de 7% hors hydrocarbures.

Sans oublier que le document est agrémenté de citations de plusieurs officiels algériens, au premier rang desquels le président Abdelaziz Bouteflika. Il y a aussi le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, ou encore le gouverneur de la Banque centrale, Mohamed Loukal.

Reste à savoir si cette campagne visant le lectorat du Washington Post aura un impact positif sur les investissements venant en Algérie, en particulier depuis les Etats-Unis.

Pour en savoir plus sur l’Algérie et son économie, découvrez nos vidéos inédites :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *