Depuis 2014 l'Algérie a perdu 60 titres de presse
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #ALGERIE
Ecomnews Med Redaction
jeudi 19 octobre 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 19 Octobre 2017 à 09:36

La presse algérienne à l’instar du pays traverse une grave crise financière. Le ministre de l’Information Djamel Kaouane a expliqué dans une interview sur la radio Channel 3 que pas moins de 60 titres avaient déposé le bilan.

En 2014 l’Algérie comptait pas moins de 200 titres de presse 

L’Algérie traverse une grave crise financière qui mine son économie, et le secteur de la presse n’y échappe pas. On apprend ainsi dans l’interview accordée par le ministre algérien de l’information que « 26 quotidiens et 34 hebdomadaires ont disparu du paysage médiatique national ».

Une moyenne de 20 titres par an depuis 2014, et pour cause outre la grave crise que traverse le pays le ministre pointe du doigt « un modèle économique obsolète ». Selon ce dernier, la presse algérienne doit faire « sa mue et mettre le pied dans le 21ème siècle marqué par le défi du numérique ».

La presse algérienne pourrait connaître d’autres disparitions dans les années à venir, certains titres sont notamment minés par leurs dettes envers les imprimeries publiques. Sur cette question le ministre assure « que le recouvrement est encore en cours », malgré cela le niveau de créances des titres reste élevé, et pas sûr que l’aide de l’Etat bénéficie à tous. 

Les dernières déclarations de Djamel Kaouane sonnent comme un avertissement envers « une presse qui doit faire de l’information, et laisser les citoyens se faire une opinion ». Il embraye ensuite en mettant en cause indirectement Echorrouk, journal algérien le plus tiré et vendu du pays et « qui a un autre titre de noblesse, c’est d’avoir les créances les plus élevées dans la presse » conclut le responsable algérien.

L’Algérie compte aujourd’hui 140 titres de presse, et selon une étude réalisée en 2010 plus de 60% des algériens de plus de 15 ans lisent la presse quotidiennement.

Sami Bouzid 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *