L'Egypte s'appuie sur la Banque Mondiale pour financer son programme de réformes
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #Institutions #EGYPTE
Kheireddine Batache
mardi 19 décembre 2017 Dernière mise à jour le Mardi 19 Décembre 2017 à 17:31

L’Egypte recevra un prêt de 1,1 milliard de dollars de la part de la Banque Mondiale conformément à son programme de soutien aux réformes inclusives et à d’aide au développement, au profit du Caire.

Crédit : Siège de la Banque Mondiale

En lui accordant un prêt de 1,1 milliard de dollars,  la Banque Mondiale devient un sérieux créancier pour l’Egypte. Il s’agit de la troisième tranche d’un prêt négocié entre le Caire et l’institution de Bretton Woods, dans le cadre d’un accord initié en 2015 et qui porte sur une aide financière de 3,1 milliards de dollars. “ Nous avons le privilège de soutenir le pays sur la voie de la réalisation de son potentiel et de l’amélioration des conditions de vie de tous les Egyptiens “, a déclaré le Directeur régional de la zone Egypte-Yemen-Djibouti de la Banque, Asad Alam.

Investie d’une mission d’accompagnement financier et technique au profit des pays en développement, la Banque Mondiale est très active en Egypte. Aprés avoir entrepris un sérieux programme de réformes structurelles pour remédier à ses déséquilibre macroéconomiques, le pays à besoin de fonds propres pour mener à bien ses projets de restructuration de l’économie nationale. Le prêt qui lui a été accordé servira à dynamiser les créations d’emplois, assurer une sécurité dans le secteur de l’énergie, renforcer les finances publiques et améliorer la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME).

Interrogé sur la position de la Banque vis-à-vis des efforts entrepris par l’Egypte depuis quelques années, Asad Alam soutient que le pays a démontré son engagement dans la mise en œuvre des réformes. Il a également insisté sur le rôle de partenaire au développement que joue son institution auprès de lui. Pour rappel, le montant global des aides approuvées ou engagées par le Groupe financier ont atteint les 56 milliards de dollars sur l’exercice 2017.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie : 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *