Liban : Décentralisation administrative dans la gestion des déchets
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #LIBAN
Sami Bouzid
lundi 15 janvier 2018 Dernière mise à jour le Lundi 15 Janvier 2018 à 10:55

Le ministre libanais de l’environnement Tarek Katib a annoncé l’adoption de cette mesure qui permettra à chaque municipalité de gérer le traitement de ses déchets.

 

La décharge de Bourj Hammoud absorbe plus de 1200 tonnes de déchets chaque jour. 

Après un conseil des ministres réservé exclusivement à la question , la crise des déchets que connaît le Liban depuis déjà plusieurs années semble trouver une porte de sortie.

Le gouvernement de Saad Hariri a ainsi décidé de décentraliser la question en laissant aux municipalités la gestion des ordures. “ Les administrations locales seront responsables du traitement de leurs déchets de la façon qu’elles jugent adéquate, sous la supervision du ministère de l’Environnement ” a déclaré le ministre libanais de l’Environnement lors d’une conférence de presse.

Le gouvernement accusé notamment par l’opposition de proposer que des solutions non durables, comme ce fut le cas lors de la création des déchetteries de Bourj Hammoud où Costa Brava autour de Beyrouth, veut une solution pérenne. Outre la décentralisation, le gouvernement libanais prévoit « la réhabilitation des usines de la Qaurantaine et Amroussieh » a ajouté M Khatib. Le pouvoir central prévoit de laisser aux municipalités un délai pour organiser le traitement tout en s’accordant le droit de refuser un projet qui ne serait pas écologiquement compatible.

A cela il faut également ajouter la décision annoncée en sortie du conseil des ministres d’élargir la décharge côtière de Costa Brava et l’installation d’incinérateurs.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique du Liban :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *