Retour sur la visite officielle de Youssef Chahed, chef du Gouvernement tunisien en France
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 18 février 2019 Dernière mise à jour le Lundi 18 Février 2019 à 08:06

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a entamé mercredi 13 février 2019 une visite officielle de trois jours en France dans le cadre du 2ème Haut Conseil de Coopération franco-tunisien. Pour quels objectifs ?

Youssef Chahed a démarré mercredi 13 février une visite officielle en France, dans le cadre du 2ème Haut Conseil de Coopération (HCC) franco-tunisien. Youssef Chahed était accompagné d’une délégation ministérielle composée de 9 ministres, dont le ministre des Affaires étrangères, le ministre de l’Intérieur, le ministre de l’Enseignement supérieur, le ministre de l’industrie et des Petites et moyennes entreprises, le ministre du Tourisme, et le ministre du Transport.

Youssef Chahed et Edouard Philippe ont présidé un conseil des ministres franco-tunisien en présence des 9 ministres tunisiens et de leurs homologues français. En outre, Youssef Chahed a réalisé une série d’entretiens avec de hauts responsables français, dont le président du Sénat français, Gérard Larcher, le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, et le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius.

Enfin, Youssef Chahed a conclu cette visite officielle par un entretien avec le Président de la République française, Emmanuel Macron.

Le 14 février 2019, cinq accords avaient été signés. Il s’agit de deux conventions de prêts avec l’Agence Française de Développement (AFD) d’un montant total de 103,3 millions d’€ pour soutenir le secteur de la santé en Tunisie, amélioration de l’accès aux soins des habitants de la région de Sidi Bouzid, appui au développement de la e-santé en Tunisie, auxquels s’ajoutent trois accords bilatéraux concernant la promotion et le développement de l’activité commerciale de transport routier international des personnes, l’appui au développement des territoires et à la santé, et la mise en œuvre du projet d’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM).

Enfin, la signature de l’avenant à la convention entre les parties tunisienne et française relative à la conversion de dettes en projets de développement permet d’acter le transfert à l’AFD de la gestion des projets issus de la conversion de dettes (cas du projet d’un hôpital à Gafsa et de projets éducatifs).

Pour rappel, le 1er HCC franco-tunisien s’était tenu à Tunis le 5 octobre 2017. Il faisait suite à l’accord signé en avril 2015 entre la France et la Tunisie à l’occasion du voyage officiel à Paris du Président de la République tunisienne Béji Caïd Essebsi.

Le 1er HCC avait abouti à la signature de 11 accords de coopération et la promesse d’une enveloppe française de 92,3 M EUR à la Tunisie en guise de soutien aux réformes économiques et à la transition démocratique.

Par ailleurs, différents évènements se sont déroulés en marge du HCC. Ainsi, un Forum économique franco-tunisien s’est tenu vendredi 15 février 2019 au Sénat à Paris, où Ecomnews Med était présent.

Organisé par Business France et la Direction générale du Trésor, celui-ci a réuni plus de 400 acteurs économiques tunisiens et français. Ce forum fut l’occasion pour les parties prenantes d’échanger autour de six tables rondes thématiques et sectorielles.

De plus, Youssef Chahed, lors d’une visite à la station F à Paris jeudi 14 février 2019, a annoncé l’ouverture prochaine d’un incubateur de startup en Tunisie, baptisé « Station T ».

Enfin, après sa rencontre avec le Chef du gouvernement tunisien, le Premier Ministre français a, d’une part, rappelé l’objectif fixé par le Président de la République française Emmanuel Macron de doubler le stock d’IDE français en Tunisie sur la période de son quinquennat (mai 2017- mai 2022) et, d’autre part, annoncé que les étudiants tunisiens seront exonérés de la hausse des frais de scolarité des étudiants extra-européens sur le sol français.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *