Israël : Le Premier ministre Benjamin Netanyahou inculpé pour corruption
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #ISRAEL
Sami Bouzid
lundi 4 mars 2019 Dernière mise à jour le Lundi 4 Mars 2019 à 08:16

Alors que les élections législatives sont prévues pour le 9 avril, et que son parti le Likoud, est en perte de vitesse dans les sondages, le Procureur général Avichal Mandelblit a requis des recommandations d’inculpation contre le Premier ministre pour corruption, fraude et abus de confiance. Une première, pour un Premier ministre en exercice dans la jeune Histoire de l’Etat hébreu.

Coup dur pour le Premier ministre israélien. A 40 jours des élections législatives anticipées, le procureur général vient de lui signifier sa volonté de l’inculper dans plusieurs affaires de corruption , fraude et abus de confiance.

Une décision qui « n’est pas finale » pour le procureur qui souhaite entendre le Premier ministre. Les soupçons de corruption, fraude et abus de confiance concernent le “dossier 4000”, un nom de code donné par les enquêteurs pour qualifier l’affaire considérée comme la plus grave pour le Premier ministre.

En effet , le Premier ministre est soupçonné de s’être assuré une couverture favorable sur le site d’informations Walla. En échange, des faveurs ont été accordées au principal groupe de télécommunications israélien, Bezeq, dont l’actionnaire majoritaire à ce moment n’est autre que le propriétaire de Walla. Ces dites faveurs pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars.

De son côté, le Premier ministre a longtemps mis en avant « le calendrier électoral » pour faire pression sur la justice et éviter l’inculpation. Mais « bibi », qui brigue un cinquième mandat, n’a pas obtenu gain de cause et dénonce aujourd’hui « une chasse aux sorcières »

Il n’a d’ailleurs pas hésité à mettre ses adversaires en cause “La gauche sait parfaitement qu’elle ne peut pas nous battre dans les urnes, alors depuis trois ans elle mène une chasse aux sorcières sans précédent pour renverser le gouvernement de droite que je dirige et installer à sa place le gouvernement gauchiste de Lapid et Gantz”, a-t-il dit.

Benny Gantz , qui avec Yair Lapid forment une alliance donnée gagnante selon tous les sondages, a fait citer le Premier ministre lui même il y a une décennie lorsque ce dernier appelait à la démission d’Ehud Olmert en ces termes « un Premier ministre qui se noie au milieu d’enquêtes ne peut pas prendre de décisions sans placer son avantage personnel avant celui du pays » appelant par la même occasion le Premier ministre à la démission.

En attendant le procureur doit encore se prononcer sur deux autres affaires de corruption qui visent le Premier ministre.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *