no_picture
Thibault Bluy
mardi 8 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 8 Décembre 2020 à 09:15

Le Maroc bénéficiera d’un financement de 400 millions $ pour soutenir son programme de réformes de la protection sociale. C’est ce qu’a indiqué l’institution dans un communiqué publié sur son site le 3 décembre.

Selon l’institution, les fonds serviront à soutenir notamment le projet de « réponse d’urgence de la protection sociale face à la covid-19 ». Celui-ci vise à accompagner les ménages pauvres et vulnérables pendant la pandémie, grâce notamment à une aide sociale sous forme de transferts monétaires.

Au-delà de la pandémie qui a déjà touché 379 657 personnes au Maroc pour 6245 morts et 331 301 guérisons, les autorités marocaines espèrent que ce financement permettra de renforcer la résilience des populations à de futurs chocs. 

Ainsi, les fonds financeront le système de protection sociale du pays, en contribuant notamment au déploiement des allocations familiales et en améliorant parallèlement la gouvernance, les infrastructures numériques et la cohérence des différents programmes sociaux. Grâce à son dispositif de financement pour imprévus, le gouvernement pourra réaffecter rapidement les fonds pour réagir au plus vite aux éventuelles urgences des prochains mois.

« Le programme repose sur une approche à court et à moyen termes, visant à atténuer l’impact de la crise sur de vastes pans de la population tout en accompagnant les efforts du pays pour bâtir un système de protection sociale solide. Cela passe par une remise à plat concertée des programmes de protection sociale dans le but d’aligner leurs objectifs et de les rendre plus efficaces », a indiqué Mehdi Barouni, économiste senior à la Banque mondiale.

Au Maroc, on estime que la covid-19 a privé d’activité environ 712 000 employés du secteur formel et 4 millions de travailleurs du secteur informel.

Source Agence Ecofin