no_picture
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises
Karl Demyttenaere
vendredi 8 janvier 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 8 Janvier 2016 à 15:55

Une étude de scientifiques français a avancé plusieurs théories pour expliquer ce phénomène touchant l’ensemble de la mer Méditerranée.

Depuis 2008, les prises de sardines et d’anchois ont dramatiquement diminué. La pêche de ces deux espèces représente un chiffre d’affaires de plus de 22 millions d’euros en 2014 en France.

Les pêcheurs français ont mobilisé les scientifiques de l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER) pour comprendre les raisons d’un phénomène touchant l’ensemble de la Méditerranée.

Selon l’étude, virus, bactéries parasites ou encore les prédateurs comme thon rouge ne sont pas responsables. L’analyse pointe la forte baisse de la qualité du plancton, encore inexpliquée jusqu’ici.

Cette situation impacte directement les pays du pourtour méditerranéen dont le Maroc, leader mondial en matière de production de sardines, ou l’Algérie produisant chaque année 187 000 tonnes de poisson.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *