no_picture
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #Decideurs #Economie #Entreprises #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mardi 12 janvier 2016 Dernière mise à jour le Mardi 12 Janvier 2016 à 10:46

Des méthodes inadaptées pour récolter entraineraient des pertes allant jusqu’à 50% pour certains produits.

Selon Mohamed Hamdi Salem, professeur d’agronomie à l’Université Ain Shams, l’Egypte perd une partie importante de ses produits agricoles en raison de certaines méthodes inadaptées de récoltes.

Il précise que ces techniques provoqueraient la perte de 20% de la production de blé, 50% de celle de tomates, 40% des légumes et 35% de fruits.

De plus, pour le scientifique, les unités de l’industrie agricole en Egypte ne fonctionnent pas au maximum de leur capacité de production et ne répond pas systématiquement aux normes d’exportation.

Le professeur d’agronomie a également souligné qu’il fallait développer des variétés poussant mieux dans l’environnement égyptien pour pouvoir rivaliser sur les marchés internationaux.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *