no_picture
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Politique #TUNISIE
Karl Demyttenaere
mercredi 13 janvier 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 13 Janvier 2016 à 17:05

L’Arabie Saoudite et la Tunisie ont ratifié ce double-accord pour permettre à une centrale électrique de sortir de terre dans ce dernier pays.

Le 22 décembre, la Tunisie et l’Arabie Saoudite ont ratifié à Riyad deux accords de prêt d’une valeur totale de 659 millions de dinars (environ 297 millions d’euros).

Ce double accord a été ratifié à l’occasion de la visite d’État du président de la République tunisien en Arabie Saoudite, accompagné de son ministre des Finances Slim Chaker.

Des sommes importantes

Ce dernier a précisé que le premier accord a été signé avec le président du fond saoudien pour le développement et le ministre saoudien des Finances d’une valeur de 259 millions de dinars (116 millions d’euros environ).

Le second document a été ratifié avec la banque islamique pour le développement d’une valeur de 400 millions de dinars (179 millions d’euros environ).

La totalité des sommes servira à financer une centrale électrique à Mornaguia, petite ville située à quatorze kilomètres au sud-ouest de Tunis. Son coût global est estimé à 745 millions de dinars (335 millions d’euros environ) et les sommes manquantes seront elles financées par l’Etat tunisien.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *