no_picture
#ASavoir #Actualite #Agenda #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Politique #Recrutement #VieDesEntreprises #ALGERIE
Yoann Hervey
lundi 18 janvier 2016 Dernière mise à jour le Lundi 18 Janvier 2016 à 11:55

Le directeur général d’Alstom Algérie, Henri Bussery a procédé mardi 12 janvier au bilan des activités de l’année écoulée. Il en a également profité pour préciser quelques-uns des objectifs pour 2016.

Le tramway d’Alger.

Depuis que son pôle énergie a été cédé à Général Electric au début du mois de novembre, Alstom s’est recentré sur ses activités ferroviaires. En Algérie, il est l’un des premiers bénéficiaires des projets de modernisation du réseau de transport public mis en place par Alger (14 tramways prévus dans les grandes villes du pays).

Trams de Constantine et d’Alger

En juillet, Alstom, via un consortium regroupant trois autres entreprises – Corsan, Corviam et Cosider –, s’est vu confier par l’Entreprise du Métro d’Alger (EMA) la réalisation d’une extension de la ligne de tramway de Constantine (Nord-Est) pour un montant de 80 millions d’euros.

Le groupe français fournira le système intégré comprenant les voies, les caténaires, les systèmes de télécommunication et de signalisation, les sous-stations, ainsi que le sous-système billettique. La prolongation de cette ligne inaugurée en juillet 2013 reliera la gare de Zouaghi à la nouvelle ville d’Ali Mendjel.

Ce projet, dont la mise en service est prévue pour 2018, intervient alors que s’est achevé fin décembre le titanesque projet de tramway de la ville d’Alger avec la livraison de la 37ème station.

A Ouargla (Centre), Alstom s’est associé au groupement espagnol Rover-Alcia/Assignia Elecnor pour la construction de la future ligne de tramway. Le groupe français s’occupera de réaliser le système d’alimentation électrique, de signalisation et fournira les 23 rames de tramway Citadis pour un montant total de 8,3 milliards de dinars (71,2 millions d’euros).

Une usine dans le nord-est du pays

Autre grande actualité pour le groupe français en 2015, l’inauguration de l’usine Cital à Annaba (Nord-Est). Fruit de la joint-venture entre Alstom (49%), Ferrovial (41%) et l’Entreprise du Métro d’Alger (10%), Cital assemble, teste et entretient les rames de tramway. « Notre ambition pour Cital est de développer son activité et de l’étendre aux trains régionaux et à l’exportation », a indiqué Henri Bussery.

Le géant français a obtenu la commande en juillet de 17 trains Intercités Coradia par société nationale des transports ferroviaires (SNTF) pour un montant total de 200 millions d’euros. Le premier train sera livré en janvier 2018.

Depuis son installation, Alstom Algérie n’a cessé de développer ses équipes et compte aujourd’hui environ 400 employés, dont 95% sont algériens.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *