La Tunisie lance un site en langue japonaise pour promouvoir son tourisme
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #Institutions #TUNISIE
Yoann Hervey
vendredi 29 janvier 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 29 Janvier 2016 à 09:37

Une convention de coopération entre l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT) et la Fédération Tunisienne des Agences de Voyage (FTAV) vient officialiser la création de gotunisia.jp.

Avec la création de ce site conçu par des experts japonais, Tunis entend assurer la promotion du tourisme tunisien auprès des habitants du pays du Soleil Levant. Et pour cause, au mois d’août 2015, seul 117 touristes japonais ont visité la Tunisie. Un chiffre en baisse de 74,3% par rapport à 2014

Selon Mohamed Ali Toumi, président de la FTAV, le Japon a débuté le travail sur cette convention technique depuis de nombreuses années mais sa signature a été retardée à plusieurs reprises en raison des événements tragiques qui sont survenus en Tunisie en 2015 (attentat du musée du Bardo, attentat de Sousse, attentat du 24 novembre) et qui ont coûté la mort à 59 touristes.

Suite à ces attaques terroristes, le Japon, comme de nombreux pays, a décidé de déconseiller d’éviter de se rendre en Tunisie.

Perte d’un tiers de ses recettes touristiques

En 2015, selon de chiffres officiels parus jeudi 28 janvier 2016, Tunis a vu le nombre de ses recettes touristiques s’effondrer d’environ 35% en 2015 par rapport à 2014. « Pour l’ensemble de l’année écoulée, le repli a atteint […] 30,8% pour les entrées de touristes étrangers, revenant à 4,2 millions de personnes, et 35,1% pour les recettes touristiques » qui ont plafonné à 2,35 milliards de dinars (environ un milliard d’euros), a indiqué la Banque centrale dans une note conjoncturelle.

La chute du nombre de touristes par rapport à 2010, année de référence post-révolution de Jasmin, atteint même près de 66 % selon les données du ministère du tourisme.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *