Forte augmentation des faillites d’entreprises en Tunisie
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Politique #TUNISIE
Yoann Hervey
lundi 1 février 2016 Dernière mise à jour le Lundi 1 Février 2016 à 08:29

Le taux de disparition des jeunes entreprises tunisiennes s’est élevé à 23% dans les grandes villes en 2015.

Malgré l’existence de multiples structures et mécanismes d’appui, les jeunes entreprises tunisiennes meurent. Et le phénomène ne semble pas vouloir s’affaiblir.

Une enquête préliminaire sur l’offre d’appui post-création présentée lors d’un atelier de réflexion fin 2015 à Tunis a en effet révélé le taux élevé de mortalité des jeunes entreprises trois ans après leur création : 23% dans les grandes villes tunisiennes et 33%  dans les régions de l’intérieur.

Elle a été réalisée par un groupe d’experts tunisiens et étrangers dans six régions : Kairouan, Sfax, Médenine, le Kef, Monastir, Tozeur, et Tunis. 

Le problème majeur que rencontre les entreprises est le manque de services proposés après leur création, ce que confirme Karim Zaghdane, chef de la composante au projet de la stabilité économique et l’emploi des jeunes : « une fois l’entreprise ou la start-up implantée, la relation entre les structures d’appui et le promoteur est rompue ».

Livré à lui-même, l’entrepreneur se retrouve seul face à une horde de problèmes.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *