Le rendement de la dette externe du Liban est en baisse
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #LIBAN
Yoann Hervey
mercredi 17 février 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 17 Février 2016 à 15:32

La dette extérieure du pays du Cèdre affiche des performances bien inférieures à celles de 2015 selon Merrill Lynch. Toutes nos explications pour comprendre cette analyse.

Selon Merrill Lynch, la banque d’investissement américaine, le taux de rendement de la dette externe libanaise s’est élevé à -0,23% en janvier. Un chiffre qui constitue le 17ème taux le plus faible parmi quarante marchés des pays de l’Europe de l’Est, de l’Europe centrale, du Moyen-Orient et de l’Afrique (CEEMEA).

Ce taux est également le 28ème plus bas parmi les 70 marchés émergents inclus dans l’étude de la banque américaine. Il se situe en deçà de la moyenne de ces pays qui, elle, s’élève à +0,23%.

La dette externe du Liban n’a atteint que le 10ème  meilleur rendement parmi les 23 pays de la zone Moyen-Orient et Afrique, juste devant Bahreïn (-0,29%), l’Égypte (-0,61%), les Émirats arabes unis (-0,69%) ou encore le Qatar (-1,36%).

Le pays du Cèdre se positionne toutefois derrière la Jordanie (+0,11%), le Maroc (+0,87%), Israël (+1,08%) et la Turquie (+1,17%).

A noter que c’est le Kenya qui monte sur la première marche du podium avec un taux de rendement équivalent à +1,98%. La Zambie, quant à elle, fait figure de mauvaise élève (-8,33 %).

Des performances moindres que celles de 2015

En août 2015, le taux de rendement de la dette externe libanaise, calculé sur les sept premiers mois de l’année, s’élevait à +3,57%, ce qui plaçait le Liban en 11ème position de la zone CEEMEA. Pour rappel, sur l’ensemble de l’année, les performances de ce taux de rendement s’étaient élevées à +2,91%.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *