Zoom sur le nouveau DGA de l’Office Chérifien des phosphates
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Yoann Hervey
vendredi 19 février 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 19 Février 2016 à 11:47

Figure atypique du patronat marocain, l’ancien dirigeant de Manpower Maghreb, Jamal Belahrach, va rejoindre l’OCP en qualité de Directeur Général Adjoint. Et en devenir le numéro 2. Portrait.

Jamal Belahrach, ancien président de la commission emploi et relations sociales à la Confédération Généraledes Entreprises du Maroc (CGEM), va quitter son poste de patron de Manpower Maghreb et rejoindre l’Office Chérifien des Phosphates (OCP).

Selon des informations parues dans la presse marocaine il sera « en charge de la communication et des ressources humaines ».

Iitinéraire d’un franco-marocain                       

Jamal Belahrach quitte le Maroc avec ses parents à l’âge de huit ans pour s’installer en France. Il y reste jusqu’en 1997 puis fait le choix de rentrer au Maroc.

Diplômé de l’université de Saint-Denis, du programme Top Management de l’Institut Européen d’Administration des affaires (INSEAD) de Fontainebleau et du programme de Management Général Avancé d’HEC executive de Jouy-en-Josas, Jamal Belahrach crée Manpower en Tunisie en 2000. Quatre ans plus tard, il devient président de Manpower Maghreb (Maroc et Tunisie), flilale extérieure de Manpower France.

En 2009, il devient président de la Commission Emploi et Relations Sociales à la CGEM, le patronat marocain, où il sera également nommé membre du conseil d’administration. Là, il a longtemps milité pour faire évoluer les textes dans le but de donner « plus de sécurité à l’employé et plus de flexibilité ».

L’année suivante, il publie un livre « Envie de Maroc » dans lequel il relate son expérience de binational et partage son « patriotisme responsable et authentique ».

Une prise de poste importante

L’arrivée de Belahrach à l’OCP et la mise à disposition de ses compétences vont s’avérer précieuses pour son nouveau poste de DGA où, vraisemblablement, il devrait être en charge des sujets transversaux et de l’exécution des divers plans stratégiques de transformation initié par l’OCP depuis une dizaine d’années.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *