Vers un essoufflement de la High Tech israélienne ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Yoann Hervey
mardi 23 février 2016 Dernière mise à jour le Mardi 23 Février 2016 à 08:21

Le High Tech semble avoir perdu son rôle de locomotive de l’économie israélienne. La faute à un manque de main d’œuvre spécialisée d’après le ministère des finances, qui a analysé en détail ce secteur moteur.

La Silicon Wadi, haut-lieu de la Hi Tech israélienne. Ici, les locaux d’HP, d’Intel et de Micron.

Dans sa dernière note hebdomadaire de conjoncture, le ministère israélien des Finances a annoncé que le secteur des hautes technologies connaissait une baisse de son activité depuis plusieurs années. Israël, leader mondial de l’innovation, pourrait à terme perdre sa première place.

D’un rythme deux fois plus élevé…

Au cours de trois dernières décennies, la High Tech a évolué à un rythme deux fois supérieur à celui du reste de l’économie de l’Etat juif – environ 9% de croissance annuelle entre 1998 et 2012. Concomitamment, le niveau des exportations a lui aussi connu une croissance élevée. Entre 2002 et 2012, il a progressé à une moyenne annuelle de 10%.

Depuis la crise mondiale de 2008, ce rythme de croissance effréné s’est ralenti. Le diagnostic du ministère des Finances est même plutôt sévère : « après la dernière crise globale, un ralentissement sensible du rythme de croissance du secteur s’est fait ressentir, celui-ci a cessé d’être le moteur de croissance de l’économie israélienne ».

… à un rythme deux fois moins élevé

Aujourd’hui, la croissance annuelle du secteur High Tech est deux fois inférieure à celle du reste de l’économie, de même pour le niveau des exportations.

Selon le ministère des Finances, la cause essentielle de ce ralentissement économique est la pénurie de main d’œuvre spécialisée. Depuis cinq ans, la part des travailleurs israéliens a stagné, ce qui a conduit à une augmentation des salaires et à un resserrement avec les Etats-Unis. Le marché israélien est aujourd’hui devenu moins attractif pour des entreprises étrangères.

Le high tech, c’est quoi ?

Le secteur des hautes technologies en Israël regroupe, des startups jusqu’aux multinationales, les activités industrielles (électronique, pharmacologie et aéronautique) et les activités de services (logiciels ou Recherche & Développement).

 

Pour aller plus loin : Retrouvez dans notre article tous les chiffres clés de l’économie israélienne en 2015.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *