Qualité de vie : Alger (encore) mal cotée
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #ALGERIE #MAROC #TUNISIE
Yoann Hervey
mercredi 24 février 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 24 Février 2016 à 15:10

La capitale algérienne occupe la 187ème place d’un classement annuel des villes les plus agréables du monde, derrière la plupart des autres grandes villes du Maghreb.

Alger est-elle une ville où il fait bon vivre ? A cette question difficile, le cabinet Mercer répond que la capitale algérienne occupe pour la seconde année consécutive la 187ème place (sur 230) des villes les plus agréables à vivre.

Alger, mal classée ?

Comparativement à d’autres grandes villes du Maghreb, Alger est plutôt mal classée puisque Tunis se positionne à la 113ème place, Rabat à la 116ème et Casablanca à la 126ème.

Vienne en tête, Paris 37è

Pour la seconde année consécutive, c’est Vienne, la capitale autrichienne, qui fait figure de bon élève en se positionnant sur la première marche du podium.

Elle est suivie par Zurich (Suisse) et Auckland (Nouvelle-Zélande). Sans trop de surprise, c’est Bagdad qui occupe la dernière place de ce classement, Kaboul n’y apparaissant même pas. Paris, quant à elle, perd 10 places par rapport au précédent classement et arrive en 37ème position.

L’indice Mercer, quésaco ?

Chaque année, le cabinet Mercer émet un classement mondial des 230 villes les plus agréables à vivre.

Egalement appelé « indice Mercer », ce dernier s’appuie sur une quarantaine de critères quantitatifs et qualitatifs comme, per exemple, la stabilité politique, l’environnement économique et socioculturel, la santé, l’éducation, l’habitat, la criminalité, les loisirs ou encore les transports.

Une étude utile pour les entreprises 

Cette étude, loin d’être anodine, est surveillée de près par les grandes entreprises et organisations qui s’appuient sur ce classement pour déterminer les salaires et les aides matérielles qu’elles offrent à leurs salariés expatriés.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *