Projet Noor à Ouarzazate : l’Alsace se fait une place au soleil
#ASavoir #Actualite #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Yoann Hervey
jeudi 25 février 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 25 Février 2016 à 17:02

Une PME alsacienne vient de décrocher un contrat pour la fabrication de pièces qui équiperont la future centrale solaire Noor III au Maroc.

La fonderie alsacienne de Niederbronn a été sélectionnée pour fournir les deux pièces carter en fonte qui viendront équiper le mécanisme de rotation et de positionnement des miroirs de la centrale solaire Noor III au Maroc.

« Nous avons été contacté en mai 2015 par la société Sener. Et nous avons réussi à décrocher ce contrat de quatre millions d’euros qui va se dérouler sur une durée courte de quatre mois grâce à notre réactivité et parce que nous étions en mesure de l’honorer immédiatement » a expliqué Luc Maurin, Directeur Général de la Fonderie de Niederbronn.

Trouver la bonne nuance de fonte

Choisie par le groupe d’ingénierie espagnol Sener, membre du consortium piloté par le Saoudien Acwa, la Fonderie a dû procéder à des tests spécifiques pour parvenir à obtenir la résistance métallurgique exigées par le client.

« Suite à cette commande, il y avait un énorme travail de mise au point de tout le process de fabrication et de contrôle. Nous avons à ce titre recruté début janvier 23 personnes qualifiées en service contrôle notamment pour pouvoir répondre à ce contrat » a précisé le DG de la Fonderie.

Le projet pharaonique Noor.

Noor – littéralement « lumière » en arabe – c’est le nom générique des différents projets de centrale solaire implantée à Ouarzazate. Si Noor I (voir notre article publié à l’occasion de son inauguration le 4 février 2016) et Noor II repose une technologie dite « thermo-solaire à capteurs cylindro-sphériques » d’une puissance comprise entre 150 et 200 MW, Noor III utilisera une méthode de production d’électricité différente : la technologie « thermo-solaire à concentration sur tour centrale » d’une puissance comprise entre 100 et 150 MW.

Niederbronn en bref

La Fonderie de Niederbronn, qui compte actuellement 200 salariés, a réalisé un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros en 2015.

Pour aller plus loin : 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *