Tunis se rapproche de Paris afin de développer un outil contre les catastrophes naturelles
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Institutions #Politique #TUNISIE
Karl Demyttenaere
vendredi 26 février 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 26 Février 2016 à 14:57

Le ministre des Transports Anis Ghedira a annoncé un projet de jumelage pour l’Institut national de météorologie (INM) avec le soutien de l’Union européenne (UE) et l’ambassade de France à Tunis. Coût : 1,35 million d’euros.

La cérémonie de lancement de ce projet de jumelage avec Météo France s’est tenue à Tunis le 23 février en présence du ministre des Transports, Anis Ghedira, de la chef de la délégation de l’UE à Tunis, Laura Baeza, l’ambassadeur de France en Tunisie, François Gouyette et le Directeur général de Météo France, Olivier Gupta.

Le membre du gouvernement tunisien a précisé qu’un système d’alerte précoce a déjà été installé sur toute l’étendue du territoire pour élaborer une carte de vigilance destinée à prévenir les catastrophes naturelles aux niveaux aérien, terrestre et maritime.

Des experts français

Le projet est de développer le système de météorologie locale pour promouvoir le cadre institutionnel et coopératif entre les ministères concernés par la météorologie, le climat et les séismes. Le programme vise également à renforcer les capacités administratives et organisationnelles de l’INM

32 experts français vont contribuer à la réalisation de ce projet en collaboration avec des météorologues tunisiens, pour une durée d’exécution de 30 mois.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *