Alain Juppé se présente en ami de la Tunisie
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Politique #TUNISIE
Karl Demyttenaere
mardi 1 mars 2016 Dernière mise à jour le Mardi 1 Mars 2016 à 12:43

Le maire de Bordeaux s’est rendu les 28 et 29 février à Tunis pour une visite riche en symboles et en messages. Une manière d’aller à la rencontre des binationaux pour le candidat aux primaires de la droite pour la présidentielle de 2017 en France.

Après l’Algérie début février, Alain Juppé poursuit ses déplacements au Maghreb avec une visite de deux jours en Tunisie. 

Suite à sa rencontre avec le président tunisien Béji Caïd Essebsi, l’ancien ministre des affaires étrangères a réaffirmé le soutien permanent de la France à la Tunisie. Il a déclaré que « beaucoup de chemin a été parcouru en Tunisie sur la voie de la démocratie » (voir notre article sur les 5 ans de la Révolution de Jasmin).

Avant cette rencontre, Alain Juppé avait insisté sur les liens « très étroits » entre la France et les « pays de la rive sud de la Méditerranée ».

La question de la binationalité

Le maire de Bordeaux a abordé la question de la déchéance de nationalité, une mesure du gouvernement français qu’il a critiqué. En France, il l’avait déjà dénoncée cette sanction pour les binationaux condamnés pour terrorisme comme étant un “coup politique”

A noter qu’en Tunisie, la communauté française de Tunisie est estimée à environ 30 000 personnes, incluant 66% de binationaux. En France, on dénombre près de 420 000 Franco-Tunisiens, qui devraient être sensibles au voyage du candidat à la primaire à droite.

Le 28 février, Alain Juppé a également rendu hommage aux 22 personnes tuées en mars dernier dans un attentat au musée du Bardo, une attaque revendiquée par le groupe État islamique (EI).

 

Pour aller plus loin en deux vidéos :

Retrouvez notre interview exclusive d’Alain Juppé sur les relations de Bordeaux avec les pays du sud de la Méditerranée.

Découvrez notre présentation de la Tunisie en plusieurs chiffres clés.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *