Fitch pessimiste concernant l’économie tunisienne
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #Politique #TUNISIE
Karl Demyttenaere
lundi 7 mars 2016 Dernière mise à jour le Lundi 7 Mars 2016 à 17:54

La célèbre agence de notation a abaissé vendredi 4 mars, de “stables” à “négatives” les perspectives de la note de la Tunisie, maintenue à “BB-“. Fitch explique ce changement en se penchant sur l’économie tunisienne.

Dans son rapport publié vendredi der, l’agence basée à Londres et à New York, justifie cette décision par la dégradation des perspectives de croissance du pays, une conséquence des difficultés traversées par le secteur touristique dans la foulée des attaques terroristes du Bardo et de Sousse en 2015.

Le pays vient d’être à nouveau frappé le 7 mars près de la frontière libyenne par une attaque à Ben Guerdane, faisant près de 50 victimes.

Un pessimisme justifié ?

Suite à ces attaques en 2015, les recettes de l’industrie touristique en Tunisie ont baissé de 35% l’année passée, estime Fitch.

L’agence a ainsi revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la Tunisie à +1,2 % pour 2016, contre +2 % auparavant, et à +2 % pour 2017, contre +3 % prévus précédemment.

Autre motif d’inquiétude pour les analystes, la situation des finances publiques avec un déficit budgétaire ayant atteint 5,3% du PIB en 2015 (contre 4,5% toujours selon Fitch en 2014). Une conséquence directe des augmentations de salaires, du coût de la recapitalisation des banques publiques mais aussi de la baisse des revenus tirés des impôts sur les entreprises, en dépit de la baisse des subventions à l’énergie.

Cet état des lieux pessimistes se verra-t-il confirmé par les faits ? Pour le moment, il pourrait déjà dissuader plusieurs investisseurs de s’impliquer dans le pays.

 

A lire également :

Anniversaire : L’économie tunisienne, dernière victime de la Révolution ?

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *