Bientôt des moteurs de voitures
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #MAROC
Yoann Hervey
mercredi 9 mars 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 9 Mars 2016 à 08:27

Le ministre de l’Industrie du royaume chérifien vient d’annoncer le lancement d’un plan de soutien public à la création d’une filière « moteur automobile ».

Hakim Abdelmoumen, président de l’Amica, (Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile), Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie, et Mohammed Boussaid, le ministre de l’Economie et des Finances, viennent de signer, le 22 février 2016 à Rabat, un « contrat de performance » destiné à la création d’une filière « moteurs et transmission ».

Des mesures annoncées 

Le plan de soutien prévoit un certain nombre de mesures parmi lesquelles la subvention des entreprises pouvant opérer dans cette filière via le Fonds de Développement Industriel et d’Investissements (FDII). Un programme de formation et l’aide au statut d’autoentrepreneur dans le domaine de la collecte de ferraille d’aluminium ont également été annoncés.

Accroitre le taux d’intégration en contenu local 

La mise en place de la filière « moteur et transmissions » apparaît comme nécessaire pour permettre l’augmentation du taux d’intégration en contenu local de la filière automobile marocaine qui, pour l’heure, est inférieur à 50%. Le Maroc envisage à terme de parvenir à un taux d’intégration de l’ordre de 80%.

Le 5ème plan de soutien à des filières automobiles 

Le développement de ce nouvel écosystème intervient dans le cadre du plan d’accélération industrielle (PAI) lancé en 2014 par le ministre de l’Industrie du Royaume chérifien, Moulay Hafid Hafid Elalamy qui a déjà donné naissance à quatre autres filièrescâblage, intérieur véhicule et sièges, emboutissage et batteriesdans le secteur de l’automobile.

 

A lire également sur l’industrie automobile au Maroc :

Portrait du nouveau dirigeant de Renault Maroc

2015, une année record pour Renault Maroc

Les acteurs du secteur automobile se retrouvent à Tanger

TE  Connectivity opte pour le Maroc 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *