Pour changer la pêche en Méditerranée, il faut changer la pêche artisanale
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #Politique
Karl Demyttenaere
mercredi 9 mars 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 9 Mars 2016 à 16:35

La pêche artisanale représente 80% de la flottille en Méditerranée, mais l’activité est souvent exclue des politiques publiques. Une conférence réunissant 200 experts internationaux et les représentants de 20 pays s’est tenue à Alger sur cette question.

“Construire un avenir pour une pêche artisanale durable en Méditerranée et en Mer noire”, tel est le thème de la conférence régionale de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM) qui s’est tenue à Alger en début de semaine.

Une stratégie commune de développement durable de la pêche artisanale dans le bassin méditerranéen et en Mer noire a ainsi été débattue durant cette rencontre par des représentants d’une vingtaine de pays et 200 experts. Le président de la CGPM, Stefano Cataudella et le sous-directeur général de la FAO (Food and Agriculture Organization) pour la pêche et l’aquaculture, Arni Mathiesen étaient présents.

Vers une pêche artisanale durable ?

Le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche algérien, Sid Ahmed Ferroukhia a souligné que cette rencontre “constitue une opportunité inédite pour convenir de démarches opérationnelles et d’actions concrètes, tant à l’échelle nationale que régionale, pour la réhabilitation et le développement de la pêche artisanale“.

Objectif : appuyer la pêche durable dans cette région du monde et relever le défi d’une conversion à une exploitation raisonnée des ressources halieutiques (voir notre article sur la surexploitation en Méditerranée).

L’activité est confrontée à la baisse des rendements (lire notre article sur ce sujet : La baisse des stocks de poisson en Méditerranée inquiète le secteur de la pêche), la pollution et à des difficultés d’application de la réglementation en vigueur.

Un plan pour 2020 

En Algérie, les pouvoirs publics ont mis en place un plan de développement afin améliorer le système d’exploitation et de gestion durables des ressources halieutiques. Il s’agit du plan « Aquapêche Algérie 2020 » traitant également de la pêche artisanale.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *