La Corée du Sud promet 3,6 milliards de dollars d’aide à l’Egypte
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #EGYPTE
Yoann Hervey
jeudi 10 mars 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 10 Mars 2016 à 16:35

La Corée du Sud vient de promettre le déblocage de 3,6 milliards de dollars (environ 3,4 milliards d'euros) pour participer au développement d’infrastructures dans les secteurs du transport, de l’énergie et des ressources hydrauliques en Egypte.

Franc succès pour la tournée asiatique du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi entamée le 26 février au Kazakhstan et achevée le 5 mars 2016 en Corée du Sud.

Après l’annonce d’investissements à hauteur de 17,7 milliards de dollars par le Japon, c’est au tour de la Corée du Sud de s’engager financièrement auprès de l’Egypte dont l’économie est atone depuis plusieurs années

Au cours d’un sommet économique organisé à Séoul, Abeld Fattah al-Sissi a signé avec son homologue Park Geun-hye des accords relatifs à des investissements auxquels devraient prendre part des grands groupes sud-coréens tels que Hyundai, Daewoo et Doosan Group.

Lutter contre le djihadisme terroriste

Dans une interview donnée à des médias coréens, le président égyptien a fait connaître son souhait de voir la Corée du Sud aider l’Egypte à lutter contre le terrorisme et la tentation djihadiste en offrant à des jeunes des opportunités d’emploi : « l’Egypte dispose d’une main d’œuvre excellente et se place deuxième au monde en termes de retour sur investissements » a expliqué al-Sissi. Pour rappel, d’après des statistiques officielles, près de 13% de la population active est actuellement sans emploi en Egypte.

Parfaitement conscient de la réalité de la menace terroriste qui pèse sur son pays, le président égyptien a tenu à rassurer les potentiels investisseurs en invitant des experts de la sécurité à se rendre en Egypte « pour voir combien on peut [y] voyager librement ».

 

A découvrir également sur le même sujet :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *