L’Arabie Saoudite va hériter des armements destinés à l’armée libanaise
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #LIBAN
Karl Demyttenaere
vendredi 11 mars 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 11 Mars 2016 à 08:04

Nouveau rebondissement dans la rupture entre Riyad et Beyrouth : ce sont les forces armées du royaume wahhabite qui devraient prendre livraison de l’équipement destiné à l’armée libanaise. Nos explications sur ce nouveau revirement.

Depuis plusieurs mois, le ton monte entre le Liban et l’Arabie Saoudite.

En février, ce dernier pays avait décidé de suspendre son programme d’aides pour la modernisation de l’armée libanaise (voir notre article). Pour un montant total de 3 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros environ), ce contrat prévoyait la vente d’armes françaises sophistiquées aux forces du Liban.

Jugeant les déclarations du Hezbollah libanais trop hostiles à son égard, l’Arabie Saoudite a décidé de changer son fusil d’épaule.

« Nous n’avons pas interrompu le contrat. Il sera mis en oeuvre mais le client sera l’armée saoudienne », a déclaré Adel al-Jubeir, ministre des Affaires étrangères d’Arabie Saoudite, durant une conférence de presse à Paris. « Nous avons décidé que les trois milliards de dollars (d’équipements) cesseraient d’être livrés à l’armée libanaise et seraient redirigés vers l’armée saoudienne ». 

Une première livraison de missiles antichars de type Milan avait été effectuée en avril 2015 et une autre était prévue pour le printemps prochain. Celle-ci sera-t-elle maintenue, malgré le changement de destinataire ?

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *