La technologie de dessalement des eaux d'Israël s’exporte au Japon
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Yoann Hervey
lundi 14 mars 2016 Dernière mise à jour le Lundi 14 Mars 2016 à 17:29

Une entreprise israélienne spécialisée dans la technologie du dessalement de l’eau de mer va construire des usines-bateaux pour pallier la pénurie dont souffre le pays du Soleil Levant.

IDE technologies, leader mondial du marché du dessalement de l’eau de mer, va remédier à la pénurie d’eau que connaît le Japon en construisant des usines flottantes de dessalement.

Le premier bateau, d’une capacité de production de 120 000 mètres cubes d’eau douce par jour, devrait être lancé en 2017. Cela correspond aux besoins en eau d’une ville de 850 000 habitants

« Les usines flottantes ne remplaceront pas les usines terrestres, mais elles permettent de constituer une alternative qui n’impose pas au pays utilisateur la maintenance au long terme une fois que les nappes phréatiques sont restaurées » explique Udi Tirosh, directeur du business développement.

Le plan de développement prévoit la mis en service de plusieurs bateaux. Problème : le coût élevé de construction de ces usines sera directement répercuté sur le tarif de l’eau produite et distribuée. Ces usines-bateaux coûteront toutefois moins cher que la construction d’usine terrestre.

Pour le Japon, ces usines flottantes présentes un double intérêt : pallier rapidement le manque d’eau du pays et relancer les chantiers de construction navale.

A lire sur le même sujet :

Israël pourrait boire l’eau de ses égouts

Technologies de l’eau, expertise et expérience d’Israel

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *