Les inégalités salariales entre les sexes s'accentuent en Israël
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Emploi #EmploiFormation #ISRAEL
Yoann Hervey
vendredi 18 mars 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 18 Mars 2016 à 11:04

Les femmes de l’Etat Hébreu ont des salaires inférieurs de 22% à celui des hommes. Un écart qui place Israël au 4ème rang des pays développés ayant les plus grandes différences de salaires entre hommes et femmes.

Si 90% des femmes israéliennes disposant d’un bac +4 ont un travail, elles restent toujours moins bien payées que leur alter ego masculin. Une différence qui avoisine les 22% pour un emploi à temps plein et qui place Israël au rang de quatrième pays développés ayant les plus grandes différences de salaires entre les hommes et les femmes.

Les pays qui précèdent Israël sur ce triste podium sont la Corée du Sud (36%), le Japon (27%) et l’Estonie (26%). A noter que seuls 34 pays apparaissent dans cette étude du centre de recherche socio-économique “Shoresh [racine]” publiée par Sagit Vasari-Wiesel et le professeur Dan Ben-David.

Ce constat demande toutefois à être relativisée puisque depuis 2001 cet écart s’est résorbé de 6,3%.  

L’éducation en cause

Dans l’Etat Hébreux, le niveau d’étude est le principal facteur conduisant à l’emploi et, conséquemment, aux salaires élevés. Pour preuve, actuellement 9 femmes éduquées sur 10 – c’est-à-dire disposant d’un bac + 4 – travaillent. Les femmes ayant quitté l’école avant 16 ans ne sont plus que trois sur dix à travailler.

En moyennne, ce sont donc près de la moitié des femmes israéliennes qui ne travaillent pas. A noter tout de même qu’en 50 ans, le taux d’employabilité des femmes a été multiplié par trois.

La majeure partie des femmes qui restent à la maison estiment devoir le faire pour s’occuper de leur progéniture. 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *