L’électricien Taqa Morocco fait des étincelles
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Karl Demyttenaere
lundi 21 mars 2016 Dernière mise à jour le Lundi 21 Mars 2016 à 17:08

Tous les indicateurs sont au vert pour la filiale marocaine du groupe public d’Abu Dhabi Taqa. Ce géant de l’énergie est propriétaire et exploitant de la centrale à charbon géante de Jorf Lasfar, la plus grosse du Maroc, une imposante structure contribuant largement à ses bons résultats.

Chiffre d’affaires, résultat d’exploitation et résultat net consolidés ont bondi en moyenne de 20% l’année dernière pour l’électricien Taqa Morocco. Ces résultats publiés début mars s’expliquent en partie par la montée en puissance de la centrale à charbon géante de Jorf Lasfar.

Deux nouvelles unités mises en service en 2014 ont augmenté de 700 MW la capacité de production électrique et représentent à elles seules pas moins de 10% de la puissance installée du Maroc. Et pour cause, la centrale géante de Jorf Lasfar située à environ 100 kilomètres au sud-ouest de Casablanca, produit à elle seule 38% de l’électricité marocaine.

Cet imposant ensemble près de la ville d’El-Jadida est situé à proximité du complexe de l’OCP (Office Chérifien du Phosphate), autre géant de l’économie marocaine (notre article sur les ambitions d’OCP groupe en Afrique).

Anciennement baptisé JLEC (Jorf Lasfar Electric Company), Taqa Morocco s’appuie sur un chiffre d’affaires consolidé en progression de 19,9% à 8,9 milliards de dirhams (810 millions d’euros environ).

A noter que la maison mère de Taqa a conservé 85,7% du capital de sa filiale et l’a introduite à la bourse de Casablanca fin décembre 2013 par augmentation de capital portant sur 14,25%.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *