L’eau, facteur d’instabilité en Méditerranée ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #EchangesMediterraneens #Economie #Politique
Karl Demyttenaere
vendredi 25 mars 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 25 Mars 2016 à 14:26

A la fois vitale et stratégique, cette ressource naturelle se concentre en Méditerranée à près de 70% dans les pays de la rive nord. Pour ceux du sud, comment gérer le risque de pénurie et parvenir à un partage en bonne intelligence ?

Selon les données du Mediterranean Technical Advisory Committee, près des trois quarts des réserves naturelles en eau de la zone sont concentrés dans les pays tempérés de la rive nord de la Méditerranée

Ce déséquilibre flagrant pourrait devenir rapidement problématique car, selon la même analyse, les Pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée (PSEM) se trouvent dans une situation de stress hydrique et cela pourrait s’accentuer. En effet, les pressions sur les ressources en eau devraient encore s’accroitre dans cette région du monde et 80 millions de Méditerranéens seraient en situation de « pénurie » à l’horizon 2025.

Des rivalités aujourd’hui, des conflits demain ?

Déjà, la question de l’accès à l’eau était au centre de la guerre des Six jours en juin 1967. Des rivalités régionales sur cet enjeu pourraient aujourd’hui dégénérer en conflit, en particulier au Moyen-Orient où la rareté de l’eau en fait mécaniquement un enjeu stratégique.

Ainsi, le fleuve Litani voit s’opposer le Liban et Israël tandis que le Jourdain oppose la Jordanie, la Syrie, Israël et les territoires palestiniens de Cisjordanie. Le vide juridique relatif à cette question complique, excepté la Convention de l’ONU sur le droit relatif aux utilisations des cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation (1997), à davantage la tâche.

Une question pressante

Avec la croissance de la demande en eau agricole et urbaine, la multiplication des périodes de sécheresse, l’accroissement de la pression démographique ainsi que la rareté des ressources, cette question de l’eau devrait rapidement devenir incontournable pour assurer le développement, la sécurité et la stabilité dans la Méditerranée du XXIe siècle.

A lire sur ce sujet :

L’Egypte s’accorde avec ses voisins pour la construction du plus grand barrage d’Afrique

Technologies de l’eau, expertise et expérience d’Israël

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *