Liban : la note souveraine ne devrait pas être abaissée
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #LIBAN
Yoann Hervey
vendredi 25 mars 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 25 Mars 2016 à 15:58

En dépit des difficultés auxquelles est confrontée l’économie libanaise, les différentes agences de notation n’entendent pas encore baisser la note du pays du Cèdre.

La banque américaine d’investissement Merrill Lynch a fait savoir que, malgré les menaces de rétorsion formulées par l’Arabie Saoudite (voir notre article), elle n’envisageait pas de dégrader la note souveraine du Liban en deçà de B-. Selon elle, la décision saoudienne de suspendre son aide financière de 3 milliards de dollars à l’armée libanaise reste « relativement symbolique ».  

Riyad n’a en effet pas retiré ses dépôts estimés à un milliard de dollars de la Banque du Liban. Ces derniers arrivent à termes en juillet 2016 mais seront de toute évidence reconduits.

Même avis pour l’agence de notation Moody’s qui estime que l‘injonction faite aux ressortissants des différents pays du Golfe d’éviter de se rendre au Liban n’aura qu’un faible impact sur l’économie et la situation budgétaire du pays.

Standard & Poor’s, quant à elle, a exprimé quelques réserves. Le maintien de la note souveraine « B-/B » à court et long termes s’accompagne de l’annonce d’une « perspective négative » en raison des tensions régionales avoisinantes et des difficultés politiques locales.

 

A découvrir également sur le même sujet :

L’Arabie saoudite suspend son aide au Liban

L’Arabie saoudite va hériter des armements destinés à l’armée libanaise

Les économistes prévoient une croissance de 0,7% en 2016

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *