208 millions d’euros pour la création d’emplois en Tunisie
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #Economie #Emploi #EmploiFormation #Politique #TUNISIE
Yoann Hervey
mardi 29 mars 2016 Dernière mise à jour le Mardi 29 Mars 2016 à 09:39

La Tunisie a décidé de consacrer les 208 millions générés par la vente des licences 4G au financement de son programme d’appui budgétaire au développement régional et à la création d’emplois (PADRCE).

Pour lutter contre le chômage dont le taux s’élève à environ 15 %, le gouvernement tunisien a fait savoir, lors du conseil ministériel du 22 mars 2016, son intention de dédier intégralement les bénéfices liés à la vente des licences 4G (voir notre article) au financement du PADRCE (Programme d’appui budgétaire au développement régional et à la création d’emplois).

Objectif : inverser la courbe du chômage le plus rapidement possible en participant au développement économique régional et national du pays.

Un programme ambitieux

Ce programme d’appui vise également à améliorer l’accès aux « opportunités économiques » et aux services sociaux dans le but de réduire les inégalités sociales. Constitué de 14 réformes parmi lesquelles l’augmentation de la taxe sur le revenu des régions, la restructuration du secteur de la microfinance, la participation du privé dans le financement des programmes de formation ou encore l’immixtion des valeurs de l’entrepreneuriat dans l’enseignement supérieur universitaire.

Le PADRCE cible près de 235 000 familles bénéficiaires de l’assistance sociale, 33 000 femmes pouvant prétendre au micro-crédits et environ 58 000 diplômés de l’enseignement supérieur et de la recherche (dont 66% de filles) et de la formation professionnelle.  

A noter que le financement du PADRCE est également soutenu par le Banque Africaine de développement (BAD) à hauteur de 183 millions d’euros.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *