Israël veut réduire la production de déchets par les supermarchés
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Politique #ISRAEL
Samuel Dachary
vendredi 1 avril 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 1 Avril 2016 à 15:00

Le Parlement israélien a adopté ce lundi 28 mars un projet de loi qui instaure une taxe sur les sacs plastiques dans les supermarchés et les magasins de proximité, avec pour objectif une diminution conséquente des déchets municipaux et de la pollution.

Cette loi, qui entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2017, fixera le prix des sacs plastique à 0,10 shekels soit environ 0,03 euros, tandis que la distribution de certains types de sacs fabriqués à base de polymère sera interdite.

Pour le ministre de la Protection de l’environnement Avi Gabai, il s’agit d’ “une étape importante pour la conservation de la nature, sans affecter le coût de la vie”.

Une question de société

Selon le ministère de la Protection de l’environnement, la consommation annuelle de sacs plastiques s’élèverait à 275 sacs par habitant en Israël, soit un total de deux à trois milliards de sacs plastiques chaque année, ce qui représente environ 7 % des déchets du pays.

Bien que le projet de loi a été adopté avec un soutien unanime de 44 votes à 0, une partie des députés estime toutefois qu’il ne va pas assez loin et ne suffira pas, dans sa forme actuelle, à réduire le nombre de sacs plastique utilisés.

C’est le cas de Yaël Cohen Paran, député de l’Union sioniste et ancienne présidente du Mouvement Vert d’Israël, qui estime que “le tarif n’est pas suffisamment élevé pour changer les choses”, et que ‘”un prélèvement de moins de 60 cents par sac ne sera pas efficace“.

Les grandes chaînes visées

Le ministère de Protection de l’environnement estime cette dépense des supermarchés consacrée aux sacs en plastique d’environ 88 millions de shekels (soit plus de 20,5 millions d’euros) chaque année, un coût qui reste dans leur ligne de fond et ne se répercute pas sur le consommateur.

La loi, applicable seulement aux grandes chaînes de supermarché, exigera de ces dernières d’acheter les sacs en plastique au prix de 10 centimes par sac, et ainsi de faire compter ce coût aux clients.

Le ministère de l’Environnement a expliqué cette distinction en faisant remarquer que les supermarchés sont les plus gros consommateurs de sacs en plastique, particulièrement pour le triple emballage d’objets lourds comme le lait.

 

A lire également :

Les chiffres clés de l’économie en Israël en 2015

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *