Le Crédit Coopératif veut développer l’Economie Sociale et Solidaire en Méditerranée
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises
Karl Demyttenaere
vendredi 1 avril 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 1 Avril 2016 à 09:53

Coopmed, crée par le Crédit Coopératif est le 1er véhicule d’investissement pour le développement de l’ESS en Méditerranée. Il est doté d’une capacité initiale d’investissement de 10,5 millions d’euros. Ses objectifs : soutenir la création d’emplois et les activités économiques sociales et solidaires pérennes.

C’était le 26 février à Marseille, à l’occasion de la 2ème édition du « Forum des acteurs de l’entrepreneuriat en Méditerranée», le Crédit Coopératif a annoncé officiellement le lancement de CoopMed, premier véhicule d’investissement pour le développement de l’ESS en Méditerranée.

Un lancement effectué « au moment où nous fêtons en 2016 les dix ans de CoopEst, société d’investissement qui a permis de soutenir via des banques et institutions de microfinance (IMF) la création d’entreprises de l’ESS en Europe de l’Est » comme le précise Jean-Louis Bancel, Président du Crédit Coopératif.

De nombreux investisseurs

Doté d’une capacité initiale d’investissement de 10,5 millions d’euros, CoopMed ambitionne d’atteindre les 20 millions d’euros. CoopMed est géré par la société de gestion InPulse, filiale du Crédit Coopératif.

La structure vise à renforcer les initiatives de développement économique portées par les acteurs de la société civile, lutter contre les changements climatiques en appuyant les initiatives vertes et innovantes et à promouvoir l’entrepreneuriat social.

On retrouve auprès de CoopMed une diversité d’investisseurs engagés avec une expertise dans le secteur social et coopératif, ainsi que des investisseurs éthiques ou institutionnels. On compte parmi eux : le Crédit Coopératif, la SEFEA (Société Européenne de Finance Ethique et Alternative), Solimut Mutuelle de France et la Banque Européenne d’Investissement.

Comment cela fonctionne ?

Concrétement, la nouvelle entité CoopMed apporte à ses bénéficiaires des financements de moyen et long terme, sous forme de prêts seniors ou subordonnés. L’offre financière sera complétée par un apport d’expertise technique et d’ingénierie financière en vue de consolider des partenariats forts avec les opérateurs de terrain. Ces derniers sont des acteurs financiers de proximité (institutions de microfinance, des banques locales, mutuelles, ou autres institutions financières non bancaires).

Les bénéficiaires finaux sont, par exemple, des petits entrepreneurs, des artisans, des entreprises sociales et des organisations coopératives et mutualistes. La taille des investissements auprès des bénéficiaires est comprise entre 200 000 euros et 2 millions d’euros.

CoopMed déploie ses activités actuellement dans les pays suivant: l’Algérie, l’Egypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Palestine, la Tunisie et la Turquie.

 

A lire également :

Tunisie : 100 millions d’euros pour les petites entreprises

Union européenne : l’Algérie invitée à coopérer davantage

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *