Demain un pont entre l’Egypte et l’Arabie Saoudite ?
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mardi 12 avril 2016 Dernière mise à jour le Mardi 12 Avril 2016 à 09:24

Ce projet extravagant, déjà évoqué sous la présidence d’Hosni Moubarak, devrait se concrétiser. Le roi Salmane d’Arabie saoudite a fait une déclaration dans ce sens au 2ème jour de sa visite au Caire le 8 avril.

Le projet est… pharaonique ! Pourtant, l’Egypte et l’Arabie saoudite se sont mis d’accord vendredi pour construire un pont reliant les deux pays sur la mer Rouge, une nouvelle expression du soutien apporté par Riyad au régime du président Abdel Fattah Al Sissi.

Ce vaste projet a été dévoilé par le roi Salmane d’Arabie saoudite, au deuxième jour de sa visite au Caire. Il a déclaré : « cette décision historique, qui va relier les continents africain et asiatique, est un saut qualitatif qui va augmenter les échanges commerciaux entre les deux continents à des niveaux sans précédent ».

Concrétisation de liens forts

Le président égyptien a pour sa part proposé que le pont porte le nom du roi Salmane ben Abdel Aziz. Le dirigeant égyptien a remis d’ailleurs au monarque la plus haute décoration conférée par le Caire : « l’ordre du Nil ».

Pour le moment, aucun détail n’a été dévoilé sur l’emplacement précis du pont ni la date à laquelle devrait débuter sa construction, de plus aucune estimation n’a encore été faite concernant le coût global d’un tel projet.

Prise de décision stratégique

Deux îles de la mer Rouge, Sanafir et Tiran, viennent d’être reconnues saoudiennes par le gouvernement égyptien qui les administrait jusqu’alors, non sans susciter la polémique en Egypte. Le pont que l’Arabie Saoudite projette de bâtir entre les deux pays devrait passer par elles.

La future structure pourrait servir de chemin privilégié pour les milliers de touristes saoudiens qui se rendent chaque année en Égypte, et pour les milliers d’Égyptiens effectuant chaque année le pèlerinage vers La Mecque. Parallèlement, le royaume saoudien accueille des centaines de milliers de travailleurs égyptiens.

Un rêve ancien

A noter qu’en 1988, des études préliminaires ont été réalisées pour la construction d’un pont de 50 kilomètres de long enjambant la mer Rouge à l’entrée du golfe d’Aqaba.

Le projet envisagé aujourd’hui devrait relier Ras Hamid, dans la région de Tabuk, dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite, à Ras Nasrani, dans le sud de la péninsule du Sinaï, près de la station balnéaire de Charm el-Cheikh.

A lire également :

Cinq ans après la “Révolution de Papyrus”, où en est l’économie egyptienne ?

L’Egypte lance un gigantesque projet pour le développement du sud du pays

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *