Liban : la Banque mondiale finance l’éducation scolaire
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Institutions #Politique #LIBAN
Yoann Hervey
mardi 12 avril 2016 Dernière mise à jour le Mardi 12 Avril 2016 à 16:54

La mesure exceptionnelle d’un montant de 100 millions de dollars a pour objectif de scolariser l’ensemble des enfants libanais et des réfugiés syriens d’ici fin 2017.

Dans le cadre des efforts entrepris par le Groupe de la Banque mondiale pour venir en aide au Liban et à la Jordanie, Jim Yong Kim, son président, a annoncé la mise en place d’une mesure dérogatoire visant à participer au financement de la scolarisation des enfants libanais et des réfugiés syriens d’ici la fin de l’année scolaire 2016-2017. Pour améliorer efficacement la qualité du système éducatif, 100 millions de dollars seront alloués au projet. 

Cette annonce a été faite lors de la visite au Liban de Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations-Unies, et Mohammed Ali Al-Madani, le président de la Banque islamique de développement (voir notre article).

200 000 enfants syriens non scolarisés

Depuis près de cinq ans, date du début du conflit syrien, les écoles libanaises ont vu leur nombre d’enfants inscrits explosé en raison de l’arrivée massive de réfugiés. Si un système de double journée a été mis en place, près de 200 000 enfants syriens restent aujourd’hui privés d’école.

« Nous n’allons pas rester sans rien faire tandis que pèse la menace d’une génération perdue en Syrie et que le Liban risque de voir ses avancées dans le domaine de l’éducation anéanties, a déclaré Jim Yong Kim, président du Groupe de la Banque mondiale. Alors que le Liban doit affronter les conséquences de la crise syrienne, nous sommes ici aujourd’hui pour lui exprimer notre solidarité et notre soutien. Le Liban a besoin de ressources supplémentaires pour étendre les services de santé, d’éducation et de protection sociale, et ses municipalités ont besoin d’aide pour faire face au poids de la pression qu’exerce la présence de 1,5 million de réfugiés. »

Ces 100 millions de dollars viennent appuyer l’engagement pris par le gouvernement libanais de garantir une éducation de qualité à tous les enfants dans le cadre du prgramme Reaching All Children with education (RACE 2). 

Cette année, le Liban est déjà parvenu à scolariser 200 000 enfants syriens et s’affaire désormais à atteindre son objectif d’une scolarisation totale des 5-12 ans d’ici un an.  

A lire également :

Le marché de l’emploi au Liban, autre victime de la guerre en Syrie

L’économie du Liban, victime de l’isolement politique du pays

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *