Maroc : vers plus de coopération avec la Région Lanquedoc Roussillon Midi Pyrénées
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #MAROC
Karl Demyttenaere
mercredi 13 avril 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 13 Avril 2016 à 07:14

Damien Alary, vice-président en charge de l’Attractivité régionale et des Relations internationales à la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées (sud de la France), a reçu ce 11 avril à l’Hôtel de Région de Toulouse Myriem Nagi, Consul Général du Royaume du Maroc. Le point sur cette rencontre et les sujets évoqués.

Myriem Nagi et Damien Alary ont ainsi pu échanger sur le développement des relations de partenariat entre la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées et le Royaume du Maroc et, plus particulièrement, sur la formalisation d’une coopération institutionnelle avec la Région du grand Casablanca.

La Maison de la Région à Casablanca

Un point a été fait également sur l’activité de la Maison de la Région, ouverte à Casablanca en 2012. « Au-delà de l’appui technique et logistique qu’offre la Maison de la Région aux acteurs régionaux, l’efficacité du dispositif en termes de mise en relations des entreprises  et d’accompagnement des projets se confirme d’année en année », s’est félicité Damien Alary lors de son entretien avec Myriem Nagi.

La Maison de la Région est installée dans le quartier d’affaires de Casablanca, elle met à disposition des entreprises régionales des locaux et des postes de travail. Sur place, on retrouve une équipe de 4 personnes offrant son expertise sur la situation des marchés internationaux ou les démarches de prospection à l’export. 

Au-delà de son rôle d’accueillir des entreprises, sa vocation est de faciliter les échanges entre les acteurs économiques et institutionnels du Maroc et de la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.

Emergence de projets concrets

« D’importants projets de coopération ont déjà vu le jour, comme la création du Club Eau Maroc, porté par la Maison de la Région  en lien avec le cluster SWELIA. J’ai confirmé à Myriem Nagi que la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées souhaitait poursuivre et développer ses partenariats avec le Maroc, non seulement dans le domaine de la gestion de l’eau mais aussi  de la jeunesse, et plus particulièrement de l’apprentissage, de l’enseignement supérieur, de la culture ou encore de la logistique, avec en ligne de mire le développement de l’activité et la croissance des entreprises de nos deux territoires. Par ailleurs, nous travaillons actuellement sur le projet de participation de la Région à la COP 22 qui se tiendra à Marrakech en novembre prochain (voir notre article) », a déclaré Damien Alary à l’issue de cette rencontre.

A lire également :

La coopération coule de source de source entre l’Hérault et le Maroc

Aller-retour fructueux au Maroc pour Alès Agglomération

Tlemcen et Montpellier, un partenariat méditerranéen productif

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *