Des initiatives pour diversifier l’agriculture dans l’est de l’Algérie
#ASavoir #Actualite #Economie #EnDirectDe #Institutions #ALGERIE
Karl Demyttenaere
mercredi 20 avril 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Avril 2016 à 10:05

Dans la wilaya de Souk Ahras se met en place une stratégie de diversification des produits agricoles, en misant en particulier sur la culture du safran et du pistachier. Pourquoi un tel choix ?

Le président de la chambre d’agriculture de la wilaya de Souk Ahras (est de l’Algérie), Mohamed-Yazid Hambli, a indiqué le 17 avril que des initiatives sont mises en place pour la culture du safran et du pistachier dans certaines communes.

La même structure veut organiser un stage sur la culture du safran au profit des agriculteurs de la commune d’Ouled Driss. En effet, située dans la wilaya de Souk Ahras, cette commune est située dans une région montagneuse s’élevant à 1 400 mètres au-dessus du niveau de la mer avec terres fertiles particulièrement adaptée à la culture du safran

Pourquoi le safran ? Car cette épice est très chère sur le marché national et international, permettant aux exploitants locaux d’avoir des revenus plus importants.

Les pistachiers à développer

La chambre prévoit également, avec le concours de l’Institut national de la recherche forestière (INRF), le lancement dans les deux communes de Taoura et Sidi Fredj d’une opération de culture de pistachiers, actuellement pratiquée sur seulement 3 hectares par deux agriculteurs de ces communes.

Sur instruction des autorités locales, la chambre d’agriculture a entamé la semaine passée l’élaboration d’une feuille de route pour la relance de l’investissement agricole générateur de richesses et d’emplois.

A lire également :

L’Algérie va partager son expérience agricole avec la Palestine

Algérie : une poignée de régions reverse la quasi-totalité des recettes fiscales

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *